La cigarette électronique est une meilleure alternative pour fumer sans générer trop de risques pour la santé. Il s'agit d'un outil très révolutionnaire en matière de santé, notamment pour la lutte contre le tabagisme. En effet, selon l'Eurobaromètre, 1 million de fumeurs ont pu se priver du tabac grâce à la clope électronique. Si vous vous posez des questions sur la vape, cet article est pour vous. Découvrez toutes les informations qui y sont afférentes dans ce dossier.

Qu'est-ce qu'une cigarette électronique ?


L'e-cig est une autre forme de cigarette, plus clairement un dispositif électronique. Elle permet au vapoteur d'aspirer une vapeur à base de propylène glycol et de glycérine végétale. En fonction du modèle choisi, l'e-cig vaporise souvent une solution aromatisée qui peut contenir ou non de la nicotine.
La vapoteuse est composée d'une batterie, d'un atomiseur, et d'une résistance. Sous le zèle d'un courant électrique, l'atomiseur chauffe la résistance et cette dernière va pulvériser un liquide appelé e-liquide. A noter que l'e-cig est un produit de consommation courante. Il ne s'agit en aucun cas d'un dispositif médical. Les deux principaux composants du liquide à utiliser, notamment le propylène glycol ou PG et de glycérine végétale ou VG, ont suivi des évaluations depuis de nombreuses années. Aujourd'hui, ils n'ont pas encore montré de réel danger pour l'homme. D'ailleurs, le PG se trouve souvent dans plusieurs produits de la vie quotidienne. Entre autres, l'alimentation, les médicaments, le cosmétique, etc. Enfin, il existe depuis les années 1950 des différents types d'e-cigarette. Les modèles proposés sur le marché actuellement sont, cependant, issus de l'invention du pharmacien chinois Hon Lik.

Quels sont les différents types de cigarette électronique ?


La cigarette électronique se décline en plusieurs modèles disponibles, à savoir la cigalike, le tube Mod, le box mod et le pod mod. Chaque type dispose de ses propres caractéristiques. Mais toutes les clopes électriques fonctionnent généralement de la même façon.

La cigalike


Il s'agit du modèle le plus ancien des vapoteuses. La cigalike se présente sous une forme plus ou moins identique à la cigarette traditionnelle. Elle dispose à priori d'un design très attrayant. Mais c'est un modèle peu performant qui ne produit que très peu de vapeur et qui n'offre que très peu d'autonomie. De ce fait, elle ne convient pas aux fumeurs infatigables. Par ailleurs, ce type d'e-cig fonctionne aussi sur un système fermé. Vous devrez alors recharger le liquide à vapeur très souvent. Et celui-ci devra être compatible avec la marque que vous possédez.


Le tube Mod


Doté d'une forme cylindrique, ce modèle dispose d'un volume plus important que la cigalike. Il est également plus performant au niveau de l'autonomie. En effet, sa batterie de grande capacité permet un usage journalier. Dans la majorité des cas, un tube mod propose une fonctionnalité réglable. Ce qui vous permet de contrôler la qualité de vape selon vos besoins. Certains modèles plus simples fonctionnent, en revanche, avec un clearomiseur et sont préalablement réglés par le fabricant. Les tubes mods fonctionnent, enfin, sur un système ouvert. Il est ainsi possible de changer l'arôme du e-liquide pour varier la saveur et les plaisirs.

Le box Mod


Le box mod est plus sophistiqué, aussi bien au niveau du design que de la performance. Il dispose d'une forme rectangulaire ou carrée. Et il peut recevoir plusieurs batteries amovibles pour optimiser l'autonomie du dispositif. De par sa forme, il offre une certaine maniabilité, et ses batteries vous permettent une utilisation intensive.

Le pod Mod


Le pod mod se présente sous un format de clé USB. Il est facile à transporter mais n'offre pas pour autant une belle performance. En effet, comme la cigalike, il faudra le recharger régulièrement. Néanmoins, les producteurs s'efforcent aujourd'hui à innover pour offrir un outil plus efficace et plus autonome aux consommateurs. Dans tous les cas, le vapoteur devra toujours recharger le liquide pour l'e-cig par un modèle compatible avec l'appareil utilisé.

Comment choisir une cigarette électronique ?


Le choix d'une e-cig doit généralement se reposer sur des critères personnels, notamment le profil fumeur. Un petit fumeur et un fumeur modéré n'ont pas, en effet, les mêmes besoins. Il faudra alors trouver le bon modèle pour satisfaire chaque besoin. Mais il existe également quelques critères factuels qui sont tous aussi importants.

Le format


Entre tube, box et pod, il est nécessaire de définir votre profil de fumeur afin de bien choisir. De manière générale, les pods mods conviennent aux petits fumeurs en raison de leur faible autonomie. Pour les grands fumeurs, le formant box est le plus adapté. Il s'agit d'un produit autonome et polyvalent. Mais il est aussi possible de se procurer de différents modèles pour profiter d'une e-cig à tout moment.

L'autonomie


L'autonomie d'une vapoteuse varie entre 1000 et 3000 mAh. Outre votre profil de fumeur, elle vous permet également de profiter pleinement de votre vape en toute connaissance de cause. Si vous êtes un vapoteur débutant, une autonomie modérée de 1500 mAh est largement suffisante. Pour les habitués, il est possible de choisir un appareil disposant d'une autonomie de 1500 à 2500 mAh. Quoi qu'il en soit, tout dépend de la fréquence avec laquelle vous souhaitez utiliser votre vaporette. Puis, il existe aussi la solution des vapoteuses à accus, c'est-à-dire, celles qui disposent d'une pile amovible. Dans ce cas, vous pourrez acheter deux ou plusieurs batteries pour une utilisation illimitée.

La valeur de la résistance


La résistance est gage de votre sensation lors de l'usage de votre e-cigarette. A titre indicatif, une résistance de plus de 1 Ohm permet de prendre une vape douce en inhalation indirecte. Pour une vape polyvalente, il est préconisé de choisir une résistance entre 0.5 et 1 Ohm. Si vous avez besoin d'une vape puissante en inhalation directe, il faudra une résistance de moins de 0.5 Ohm. Il est à souligner que vous pouvez désormais acheter une vapoteuse avec deux résistances. Ce qui constitue davantage un atout pour mieux choisir les valeurs qui vous conviennent.

Quels sont les effets de l'e-cigarette sur la santé ?


Avant toute chose, il est important de noter que vapoter est bien différent de fumer. Effectivement, l'e-cig est reconnue aujourd'hui 95 % moins nocive que le tabac traditionnel. Elle est dépourvue de goudrons, de monoxyde de carbone et de particules fines responsables de toutes les maladies liées au tabagisme.
Depuis déjà quelques années, les expériences des vapoteurs nous ont permis de constater qu'ils sont beaucoup plus sains que les fumeurs. Autrement dit, ceux qui sont passés à la l'e-cig se sentent beaucoup mieux que ceux qui persistent dans la cigarette traditionnelle. Après quelque temps d'utilisation, un vapoteur ne présente plus des signes douteux comme l'essoufflement, la toux matinale, le teint cireux, ou la mauvaise haleine. Il gagne également en énergie. Certes, s'adapter à la cigarette électronique ne peut pas se faire dans l'immédiat. Et il est courant que les signes du sevrage tabagique se manifestent chez certains sujets. Mais au bout de quelques semaines, généralement entre 2 et 3 semaines, les premiers effets positifs se ressentent.
Par ailleurs, il existe 4 facteurs très importants qui permettent de faciliter le sevrage pour un vapoteur. Il s'agit notamment de l'intégration de nicotine, de la qualité de la vapeur, de la fréquence d'utilisation et de la contraction de la gorge. En fait, tout dépend de votre initiative. Ce qu'il faut savoir, c'est que l'e-cigarette permet de soulager les angoisses que provoque le tabac. Ainsi, si vous envisagez d'arrêter la cigarette classique, il suffit de prendre la cigarette à e-liquide à la place. De plus, vous pourrez choisir entre différentes saveurs selon votre goût. Un élément-clé pour vous faire oublier rapidement le goût du tabac.

Est-ce que la vapoteuse permet réellement d'arrêter de fumer ?


Les résultats sont très divergents et chaque pays dispose d'un chiffre très varié. Mais en général, l'e-cig peut grandement aider à se sevrer du tabac. En Australie, des études ont révélé un taux d'efficacité de 18 %. Au Royaume-Uni, le taux d'arrêt au tabagisme est de 28 % et une étude américaine relate un résultat positif de 18 %. En Europe, environ 6 millions d'habitants déclarent s'être privés de tabac grâce à la cigarette électronique.
Pour dire qu'il est encore difficile de confirmer exactement l'efficacité de l'e-cig pour arrêter de fumer. Il faudra encore passer par des études très complexes et très coûteuses pour obtenir un résultat précis. Cependant, on peut constater aujourd'hui que l'e-cigarette est tout aussi efficace que les autres remèdes pharmaceutiques proposés sur le marché. Les patchs, les gommes à mâcher, les inhalateurs fournissent les mêmes taux de réussite que la vape.

Comment bien débuter en cigarette électronique ?


Si vous souhaitez vapoter mais que vous êtes débutant, il existe quelques règles simples pour faciliter votre expérience.
Apprendre la bonne technique d'inspiration
Ce qu'il faut retenir en premier lieu, c'est que prendre l'e-cig n'est pas fumer. Vous ne prenez pas une bouffée sur une e-cig comme sur une cigarette classique. Avec une cigarette à e-liquide, il faudra aspirer plus lentement et plus doucement. Dans le cas contraire, vous risquez d'avoir un hit trop fort et de tousser.

Contrôler la résistance


Pour assurer le bon fonctionnement de votre e-cigarette au début, vous devez impérativement amorcer la résistance. En effet, un dispositif neuf dispose généralement d'une résistance sec. Il est donc primordial de l'imbiber pour éviter de ressentir un goût de brûlé. Pour ce faire, il suffit de remplir le réservoir et d'attendre 10 minutes avant de vapoter. Cette procédure va également pour une nouvelle résistance, même pour les habitués.

Stocker des résistances supplémentaires
Pour bien débuter, vous devez aussi avoir des résistances en réserve. D'un côté, vous ne connaissez pas encore les effets de chaque valeur de résistance. En avoir plusieurs vous permettra ainsi d'expérimenter chaque sensation. D'un autre côté, la durée de vie d'un clearomiseur peut varier d'une à 3 semaines. Il faudra alors vous y attendre et disposer d'un rechange en cas de besoin. Pour détecter une défaillance de résistance, vous devrez sentir une dégradation des saveurs, une diminution de production de vapeur, ou un goût de brûlé qui persiste.
Avoir une cigarette électronique ou une batterie en réserve
Disposer d'une e-cig ou d'une pile supplémentaire vous permet de profiter de votre première expérience sans obstacle. Vous pourrez vapoter sans avoir à attendre que la première batterie soit rechargée. Le but est de limiter les risques de fumer dans la mesure où le principe est de commencer un sevrage tabagique. Si vous attendez trop longtemps avant une nouvelle vape, vous pourrez être tenté de fumer. Il est donc vivement recommandé de disposer d'un second modèle pour écarter cette possibilité.

Choisir un e-liquide adapté à la résistance
Les débutants ont souvent tendance à penser que toutes les résistances sont compatibles avec tous les liquides de l'e-cig. C'est pourtant une erreur fatale qui pourrait vous coûter votre investissement. Votre clearomiseur pourrait se détériorer avec un e-liquide qui ne lui est pas adapté. Ainsi, il est idéalement préférable de demander conseil au vendeur pour éviter de s'induire en erreur. Mais vous pouvez également consulter la fiche produit pour trouver les conseils d'utilisation. Dans les deux cas, assurez-vous en permanence que votre liquide à vapeur et votre résistance soient correctement compatibles.

Que faire en cas de fuite ?


Il arrive qu'une vapoteuse rencontre des problèmes de fonctionnement, entre autres une fuite. Si cela vous arrive, c'est que le tube central du clearomiseur dispose accidentellement du liquide. Pour y remédier, vous devez envelopper la résistance dans un chiffon propre. Ensuite, soufflez dans l'embout buccal pour éliminer l'excès du liquide versé. Si la fuite persiste après ce geste, il faudra penser à remplacer votre résistance.
Finalement, sachez qu'un e-cig n'est pas un produit à ingérer au risque de causer un trouble. Aussi, placez la dans un endroit hors de la portée des enfants et des animaux. Ce produit est aujourd'hui très rarement utilisé par les non-fumeurs. Et il est actuellement interdit aux mineurs. La prudence est donc de mise pour éviter tout éventuel problème